En Savoie avec Éric Simard

Juin 2021

Gare de Lyon

Il était exactement 14h07 lorsque nous nous sommes retrouvés à Paris avec Éric dans le hall de la Gare de Lyon.
Enfin presque… Peut-être 14h13 ou 14h27.
Peu importe. Nous n’avons pas raté notre train et c’est là le plus important.

Gare de Lyon – Paris
Le Granier dans les nuages de Savoie

Chambéry

Après un voyage masqué mais bavard, comme à notre habitude, nous sommes arrivés à la gare de Chambéry où nous attendait Karine, la merveilleuse initiatrice de notre séjour en Savoie.

Saint-Pierre d’Albigny

Nous avons ainsi rejoint Saint-Pierre d’Albigny, dans l’accueillant gîte des 7 Sartôts de Chantal et Yaëlle.

Nuit sur Saint-Pierre d’Albigny

Dès le lendemain, nous sommes allés à la rencontre des élèves dans les classes de Karine, Mélisande, Hervé, Patricia, Mélanie, Annick et Françoise. Quel chaleureux accueil nous ont-ils tous réservé !

Du Ce1 jusqu’à la 3e, à Saint-Pierre d’Albigny, Châteauneuf ou Saint-Jean de la Porte, les yeux révélaient les sourires derrière les masques.

Des élèves pleins d’enthousiasme !

Nous avons parlé de nos livres, de nos vies, de nos passions.

J’ai même été interviewé par la brillante journaliste Élina Chihuahua assistée de son fidèle caméraman Yannis, collègue du non moins célèbre créateur/caméraman/réalisateur Thomas Cédanlaboîte.

Élina Chihuahua et le danseur de Sirtaki
Yannis, l’infatigable caméraman
Thomas Cédanlaboîte, créateur de la splendide caméra

Puis nous avons dessiné…

Des arbres !

Beaucoup d’arbres !

Le mercredi après-midi, j’ai retrouvé Hugues, le fabuleux pilote de parapente qui m’avait conduit dans le ciel pour mon premier vol en 2017.

Décollage de Montendry, altitude : 1300 mètres.

Bien accroché mon gars ?
Courir sans réfléchir
C’est parti !
La vallée est à 1000 mètres sous mes pieds ! Woooo !
Atterrissage tout en douceur à Chamoux
Sous les casques, les sourires éblouis

Je me suis d’ailleurs demandé si Hugues n’était pas sculpteur de nuages à ses heures perdues…

Après une dernière intervention commune avec Éric vendredi après-midi au collège de Saint-Pierre, nous sommes partis voir un spectacle.

Sur la route, le château de Miolans nous guettait du haut de ses tours.

Le château de Miolans

À Fréterive, le parvis de la salle des fêtes s’apprêtait à accueillir « Les Misérables » !
Une captivante comédie musicale brillamment interprétée par les CM1/CM2 de l’école primaire.

Quelques secondes avant la représentation…

Mise en son et en scène par Jean-Jacques, leur formidable instituteur, cette représentation nous a tous éblouis.

Mais seules les neiges sont éternelles…

Alors, le samedi matin, sur ce quai de gare où nous étions arrivés une semaine plus tôt, nous nous sommes quittés à regret. La tête pleine de souvenirs après ces merveilleuses journées aux soirées inoubliables, il nous restait l’envie de nous revoir au plus vite.

Le massif de la Lauzière vu des Bauges

Assis sur mon siège, au premier étage d’un TGV qui me ramenait vers Paris, j’ai prolongé mon séjour en découvrant les cadeaux que j’emportais dans mes bagages…

Couverture du livre illustré « Le Korrigan sculpteur de nuages » d’Adèle

4 réponses sur “En Savoie avec Éric Simard”

  1. Merci François pour cette belle mise en page d’un séjour culturel, professionnel, convivial et surtout… planant !
    Je partage immédiatement ce lien avec mes anciens élèves et collègues qui seront ravis de te lire de nouveau.
    Il est vrai que ton sculpteur de nuages avait déjà la barbe d’Hugues (dans quelques années)!
    Come back soon !
    Annick

    1. Merci Annick, pour cette disponibilité toujours attentive et bienveillante.
      La Savoie était bien belle en juin et votre accueil toujours chaleureux.
      À bientôt !

  2. Un grand merci pour cet article vraiment très chouette, François! Ce fut un réel plaisir de vous accueillir tous deux dans notre petite école…
    Les enfants ont adoré, ils ont beaucoup appris, que ce soit sur le plan littéraire, artistique ou humain. Vous avez su faire passer beaucoup à travers votre enthousiasme, votre sensibilité et votre gentillesse. Des souvenirs que les enfants (et leur maîtresse!) garderont précieusement! Et qui sait, feront naître des vocations? Mes élèves étaient en tout cas ravis de revoir ces photos cet après-midi, sur grand écran!
    A refaire!

    1. Merci Françoise, je garderai un souvenir particulier des élèves qui nous ont si bien reçus à Saint-Jean de la Porte avec Éric. Ne serait-ce pas grâce au soutien sans faille de leur maîtresse et à son dynamisme ? Tout ce travail effectué avant notre arrivée décuple le plaisir de la rencontre et les traces qu’elle laisse dans nos mémoires à tous.
      Comme à chacun de nos séjours dans votre belle vallée, cette semaine de juin fut un vrai bonheur.

Répondre à Annick Cappoën Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *